Published on

Lettres de prison

À Ustica


View Larger Map

Sur cette petite île au nord de la Sicile, Gramsci. se retrouve emprisonné en compagnie d´autres détenus politique (anarchistes, communistes, anciens députés). Ils sont mis à l´écart des détenus de droits communs qui sont traités et dans une situation bien différente (violence, usurier, alcoolisme).

Afin de ne pas "s´abrutir", G. demande à ses proches des livres, en particulier de quoi apprendre l´Allemand et le Russe, des livres sur l´économie, l´histoire et la géographie ainsi que de la littérature tel que la Divine Comédie de Dante. De plus, des cours sont organisés pour les détenus politiques auxquels se mêlent quelques villageois.

G. n´a pas tellement à se plaindre de sa situation dans un endroit si paisible hormis qu´il dort trop peu pour différentes raisons y compris sa propre nature de petit dormeur.

À Milan

Après trois mois sur l´île, G. est transféré (en 20 jours!) à la prison de Milan. À nouveau, il est correctement traité: il peut écrire deux lettres par semaines, recevoir et lire 8 livre et 7 journaux par semaine. Il regrette de ne pas pouvoir écrire et prendre des notes ce qui l´empêche de mener des travaux intellectuels rigoureux.

G. souffre de l´attente des lettres qu´il ne reçois jamais assez souvent à son goût. Il a par ailleurs de grandes difficultés à écrire à sa femme et des liens toujours plus forts avec sa belle soeur, c.-à-d. la soeur de sa femme.

À Turin

Le transfert de G. prend 19 jours au cours desquelles il décrit une terrible souffrance analogues au “feu de Saint-Antoine” l'empêchant de dormir pendant 12 jours. Par la suite, il se retrouve dans une cellule avec 4 prisonniers politiques malades de la tuberculose. Pour la première fois, il s'adresse avec véhémence à Tania au sujet de des initiatives qu'elle prend sans son accord voire avec son désaccord.

À partir de 1929, soit 2 ans(?) après son internement G. obtient l'accord pour pouvoir écrire dans sa cellule. Il commence par rédiger des traductions pour se refaire l'esprit.

This page was last modified: